Novembre, 9ème mois de l’année à battre son record de température

Devant être de très loin l’année la plus chaude de notre ère industrielle, 2015 poursuit ses records de température moyenne, à la surface à la fois des continents et des océans. Novembre a ainsi été plus chaud de 0,97°C par rapport la moyenne du XXème siècle, soit plus de +1°C par rapport aux niveaux préindustriels. Et El Nino va continuer à booster la température mondiale durant tout l’hiver. Au cours de l’année, seul l’Atlantique Nord s’est révélé bien plus froid que la moyenne.

Anomalies de température pour le mois de novembre 2015. Les records tombent dans les océans Pacifique et Indien.

Anomalies de température pour le mois de novembre 2015. Les records tombent dans les océans Pacifique et Indien. Doc. NOAA

La COP21(1) est terminée mais le réchauffement global poursuit sa croissance et les plus timides n’ont plus besoin d’utiliser le conditionnel : selon l’agence américaine NOAA (2), pour que 2015 ne soit pas l’année la plus chaude jamais enregistrée depuis que l’on fait ce type de mesures, c’est-à-dire depuis 1880, il faudrait que le mois de décembre 2015 soit 0,24°C plus froid que le mois de décembre le plus froid depuis 136 ans, c’est-à-dire décembre 1916. (- 0,56°C par rapport à la moyenne du XXème siècle)…

Cela est évidemment impossible étant donné la puissance actuelle du phénomène El NIno dans l’océan pacifique équatorial… Une puissance qui fait du mois de novembre 2015 un nouveau mois record avec +0,97°C par rapport à la moyenne du XXème siècle, toujours d’après NOAA. Un autre centre américain d’observation , le Goddard Institute for Space Studies (GISS) de la NASA confirme la tendance: il estime de son côté que novembre a été plus chaud de 1,05°C par rapport à la moyenne 1951-1980.

La moyenne janvier-novembre établit un record de température terrestre à 14,87°C, soit 0,87°C de plus que la moyenne de cette période au XXème siècle

Pour NOAA, novembre est le 7ème mois consécutif à battre son record. Et il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement pour décembre maintenant qu’El Nino doit dépasser dans le pacifique une anomalie de +2°C par rapport à la moyenne, et donc devenir très fort. Au total, neuf des onze premiers mois de l’année ont battu leur record, janvier 2015 et avril 2015 ayant “seulement” été les 2ème janvier et le 4ème avril les plus chauds.

Dans le Top 10 des “plus grands écarts à la moyenne” (entre +0,85°C et +0,99°C par rapport à la moyenne du siècle dernier), on trouve huit mois de 2015. Le top 3 se compose des trois derniers mois dans cet ordre: octobre (+0,99°C), novembre (+0,97°C), septembre (+0,91°C). Cette vague de records n’est sans doute pas terminée: NOAA estime qu’El Nino restera fort pendant tout l’hiver.

Au final, la moyenne janvier-novembre établit un record de température terrestre à 14,87°C, soit 0,87°C de plus que la moyenne de cette période au XXème siècle, ou encore 0,14°C de plus que le précédent record, ne datant que de 2014. Il se confirme ainsi que 2015 va nous faire entrer dans un monde à +1°C depuis l’époque préindustrielle: +1,00°C par rapport à 1880 pour les onze premiers mois.

Les records battus le sont pour la plupart à la surface des océans

En novembre, boostées par El Nino, les anomalies de température ont été particulièrement fortes à la surface des océans: la moyenne y a été de 15,8°C, soit +0,84°C par rapport à la moyenne du XXème siècle, le précédent record de l’an dernier étant dépassé de 0,20°C. A la surface des océans de l’hémisphère nord, l’anomalie dépasse même +1°C (+1,05°C exactement). De nombreux records de température sont notés de part et d’autre de l’équateur à la surface à la fois de l’Océan Pacifique et de l’Océan Indien.

Pour la période janvier-novembre, les records battus le sont également pour la plupart à la surface des océans, notamment au centre du Pacifique ainsi que dans le Pacifique à l’Ouest des Etats-Unis, dans l’Atlantique à l’Est des Etats-Unis et dans l’Océan Indien. Seul l’Atlantique Nord se révèle bien plus froid que sa moyenne. Globalement, la température à la surface des océans dépasse la moyenne du XXème siècle de 0,72°C atteignant +0,86°C dans l’hémisphère nord.

A la surface des terres, c’est l’Amérique latine qui montre les records les plus notables. A part l’Est des Etats-Unis et du Canada, tous les continents sont globalement au-dessus, sinon très au-dessus de leurs moyennes. Globalement, l’anomalie est de +1,27°C pour la surface des terres, soit près de +2°C par rapport à des années “froides” comme 1883 ou 1884, +1,89°C exactement.

(1) 21 Conférence des parties (prenantes) de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques, qui a donné ce résultat.

(2) National Oceanic and Atmospheric Adiministration

Une réflexion au sujet de « Novembre, 9ème mois de l’année à battre son record de température »

  1. Ping : Novembre, 9ème mois de l’année à battre son record de température | Enjeux énergies et environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *