Plus d’une Seine de pétrole

L’extraction mondiale d’énergie fossile représente environ 400 m3 par seconde d’ « équivalent » pétrole. Bien plus que le débit moyen de la Seine à Paris...

Difficile n’est-ce pas d’imaginer concrètement, de visualiser ce que peuvent représenter nos extractions mondiales de matières premières, notamment d’énergies fossiles? Pour 2010, on cite généralement 82 millions de barils par jour de pétrole. Un baril étant l’équivalent d’environ 159 litres, cela donne 13 milliards de litres quotidiens. Concernant le gaz, on donne pour la même année une « production » de 8,75 milliards de M3, toujours pour un tour de cadran, soit 100 000 m3 à la seconde ! Et pour le charbon? 20 millions de tonnes par jour, c’est-à-dire près de 14 000 tonnes à la minute. Mais bon, ce ne sont que des chiffres. C’est comme pour le chômage ou la pauvreté: tant qu’on n’a pas les millions de personnes concernées en face de soi, comme dans une manifestation, on trouve toujours des ruses intellectuelles pour rester dans l’abstraction statistique.

D’où l’idée de rapporter cette production de pétrole, de gaz et de charbon au niveau du débit d’un fleuve. Il aurait été facile d’appliquer directement le nombre de m3 extraits, ce qui pour le gaz donne la moitié du débit de l’Amazone ! Mais il est également intéressant de tout ramener au potentiel énergétique du pétrole. Le calcul a donc d’abord consisté à prendre en compte les différentes extractions en « tonnes équivalent pétrole » (tep) et, ensuite, à les traduire en mètres cubes par seconde.

Résultats: l’extraction de pétrole, de charbon et de gaz équivaut à des fleuves d’oir nor (équivalent « pétrole ») ayant respectivement des débits de 150 m3/s, 130m3/s et 110 m3/s. Par comparaison, la Seine avant d’arriver à Paris possède un débit moyen sur l’année de l’ordre de 200 m3 par seconde. Et une fois qu’elle a rencontré la Marne et qu’elle traverse la capitale, elle se trouve un peu au dessus des 300 m3/s, toujours en moyenne. En équivalent pétrole, le débit mondial d’extraction 2010 d’énergie fossile était donc bien supérieur (d’environ 1/4)… Etonnant, non?

Conversions et extractions prises en compte. Charbon: 3,7 millions de tep extraits en 2010 – Pétrole: 82 millions de barils/j – Gaz: 8,75 milliards de mètres cubes par jour – 1000 M3 de gaz = 0,97 tep. 1 tep = 7,3 barils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *